Pour aller plus loin

Tu souhaites soumettre d’autres trucs & astuces aux utilisatrices de bazar ? Tes talents d’écrivaine seront les bienvenus – n’hésites pas à nous envoyer ton article à travers le formulaire de contact !

Comment appliquer la méthode Marie Kondo?
Marie kondo

Vous en avez certainement déjà entendu parlé, ou acheter le livre ou regardé la série Netflix. Marie Kondo a révolutionné bien des vies avec sa méthode radicale de désencombrement.

 

On te laissera faire davantage de recherches si cet article titille ta curiosité, mais, pour faire court, la méthode se résume au suivant :

1) Réunis TOUS tes vêtements à un seul endroit, accessoires compris.

2) Prends tes vêtements un par un et pose toi la question fatidique : est-ce que ce vêtement me procure de la joie ?

- Réponse non : remercier ce vêtement pour ses loyaux services et le mettre sur la pile « à publier sur bazar »

- Réponse oui : le mettre sur la pile à garder

- Réponse jenesaispas : le mettre sur la pile jenesaispas et revenir dessus à la fin

 

Marie Kondo propose ensuite également une méthode de rangement des vêtements, avec l’idée que chaque chose doit être visible et de préférence à la verticale. Autre chose importante, ne pas laisser trainer le sac des choses à ne pas conserver afin d’enrayer toute tentation !

 

Evidemment nous parlons ici uniquement des vêtements mais cette méthode s’applique normalement à tout ce que nous détenons, avec une séquence précise commençant par les vêtements, les livres, les papiers, les objets divers et pour finir les objets à valeur sentimentale et souvenirs.

 

Aller, utilise un dernier weekend pluvieux avant le printemps et lance toi, tu te sentiras légère et zenifiée, promis. Ajoute à ceci la création d’une garde robe capsule et tu n’auras plus jamais « rien à te mettre ».

 

Source: Marie Kondo, La Magie du Rangement

Comment créer une garde-robe capsule ?
Capsule

Une garde robe capsule est une garde robe pensée dans son ensemble, avec des vêtements qui vont vraiment les uns avec les autres. Le principe d’une garde robe capsule est d’avoir moins de vêtements et de les porter souvent. Ceci à plusieurs avantages, non seulement tu t’habilles rapidement le matin, mais en plus tu feras des achats plus réfléchis (et en deuxième main, si si). De plus, étant donné que tu « caches » une partie de tes vêtements chaque saison, tu auras l’impression d’avoir de nouveaux habits la saison suivante, gardant ainsi la flamme étincelante à jamais !

 

Pour cela, quelques mots d’ordre : intemporalité, minimalisme (enfin si tu as envie) et harmonie !

 

Comment s’y mettre :

  1. Ressortir TOUS ses vêtements (oui, même ceux du galetas) et les placer dans une même pièce.
  2. Les organiser par types (robes, blouses, pantalons, etc)
  3. Choisir ses pièces phares selon ses critères et les placer sur un stander (jusqu’à maximum, allez, 50). Exemple de critères :
    • Tendances Printemps-Ete 2022 (voir article dédié)
    • Envie du moment (en mode dark, ouais)
    • Confort
    • Couleurs allant au teint, couleurs neutres
    • Etc
  4. Vérifier les vêtements sélectionnés
    • Les couleurs sont elles compatibles, de manière générale ?
    • Est-ce que chaque pièce peut être assortie à une autre (au minimum, le plus le mieux !)
    • Te manque-t-il une pièce clef (ex. un petit pull noir, un blazer, ...)
    • Vais-je vraiment te porter ?

Une fois ta capsule crée, trie le reste de tes vêtements : (a) tu n’es pas de saison, à l’automne prochain (b) tu n’as pas été sélectionné mais je t’aime quand même, retente ta chance l’année prochaine (c) ça fait un moment que je ne t’aime pas vraiment, et tu ne crée pas d’étincelles en moi –> départ pour bazar.eco !

Comment faire ta lessive maison ?
Lessive maison 3

C'est si chouette de faire des trucs avec ses mains :-)

Pour 1.5L de lessive, il te faut :

  • 50gr de savon de Marseille 72% (le vert à l'huile d'olive)
  • 1 CS de cristaux de soude
  • 2 CS de bicarbonate de soude
  • 1.5L d'eau chaude

1) Tout d'abord commence par faire bouillir l'eau. Pendant ce temps, râpe 50 gr de savon de Marseille en copeaux, puis verse l'eau dessus et remue jusqu'à ce que tout ait fondu. Laisse tiédir et ajoute ensuite les cristaux de soude, mélange bien et finalement ajoute le bicarbonate de soude avant de bien remuer une dernière fois pour tout dissoudre (perso je le fais au mixer pendant 5 bonnes minutes pour bien mélanger)

2) Ensuite, verse dans ton récipient (une ancienne bouteille de lessive, ou des bouteilles en verre de sauce tomate feront parfaitement l'affaire) et laisse totalement refroidir.

3) Si tu veux parfumer ta lessive, tu peux ajouter quelques gouttes d'huile essentielle, mais attention à leur provenance !

 

Utilisation : remue bien ton bidon avant de l'ouvrir (à froid, la lessive maison fait parfois des phases) et verse entre 80 et 100ml (selon la taille de ta lessive) dans une boule doseuse, que tu peux mettre directement dans le tambour de la machine.

 

Détachant : si ton linge est très sale, tu peux ajouter 1-2 CS de percarbonate de soude dans le tambour de la machine. Il faudra par contre laver à 40°C ou plus pour que les propriétés détachantes du percarbonates de soude s'activent.

 

Adoucissant : rien de plus simple! Ajoute une lampée de vinaigre blanc dans le bac prévu pour l'adoucissant. Et pas de panique, le vinaigre ne transmettra pas son odeur à ton linge :-).

Comment garder tes habits beaux plus longtemps ?
Photo by Marco Xu

On l’aura compris, l’habit le plus durable est celui qui a la plus longue durée d’utilisation. Outre la seconde ou dixième vie, il y a quelques règles pas trop pénibles qui peuvent faire la différence :

  • Achète des habits de bonne qualité, et de préférence en matières naturelles (on parlera des microfibres dans un prochain article)
  • Lis et applique les conditions de lavage, même si oui, ça coûte cher le lavage à sec
  • Evite le sèche-linge électrique
  • Lave à basse-température
  • Utilise une lessive respectueuse de l’environnement

Comment prendre des jolies photos ?
Photo by Priscilla Du Preez

Parce que la première impression compte, même pour les habits (si si), on t’encourage à respecter les tips ci-dessous afin de faire de bazar une merveille pour les yeux.

  • Privilégie (a) les photos d’habits sur cintres, sur fond unis ou (b) les photos portées, à l’extérieur
  • Guette la lumière du jour et pourquoi pas, du soleil, afin d’illuminer les couleurs de la fibre de donner un rendu réaliste
  • Prends au moins 3 photos : une visant à montrer le rendu général, une visant à montrer la texture/qualité de la fibre, une montrant l’étiquette d’entretien/de composition
On aimerait beaucoup faire de bazar une plateforme colorée et sans complexes. N'hésitez pas à vous montrez créatives sur les photos ! On est belles et on doit le montrer !!

Si tu te poses plein de questions sur les habits, leur fabrication, et sur l'impact que ça a au niveau humain et environnemental, tu es au bon endroit! Dans cette section seront postés régulièrement des articles concernant l'industrie du textile et tout ce que ça implique de près ou de loin, alors revient de temps en temps checker ça !

Newsletter Juin 2022
Bazar switzerland byce%cc%81ciliahofer 12

 

Quelle aventure ce bazar ! On s’est dit qu’une newsletter (et un bonjour !) serait sympa, mais ne te sens en aucun cas obligé de la lire ! 

 

Bazar a été lancé car la slow fashion semble ENFIN prendre son envol un peu partout dans le monde sauf que chez nous, à part marketplace et quelques sites payant pour fashionista en herbes, c’était le néant. Et puis, les évènements de vide dressing c’est si bien mais que quand il fait beau et que quand tu as du teeeemps. Et surtout, la barre de recherche n’existe pas, dans la réalité, pour le plus grand regret des adeptes du toutdesuitemaintenant & efficience2000. 

 

Et donc, enceinte jusqu’au cou, je commence à imaginer ce que pourrait devenir bazar. Grande fan de Pinterest et consciente de l’addiction mondiale du scroll, j’imagine quelque chose d’épuré et de fouilli à la fois (car on aime chiner, quand même) ! Mon mari, codeur à ses heures perdues et ne pouvant rien me refuser(1) se met à taper moultes lignes de lettres et de chiffres et TADAAAM, un truc voit le jour.  

 

Très satisfaite du résultat, je me dis qu'il est bien temps de la faire connaitre, cette plateforme. Seulement voilà, pour cela, les réseaux sociaux sont maîtres et moi je suis un peu ce qu'on peut qualifier d'insta-illectronique. Fort heureusement, Marie est venue à mon secours et c’est grâce à elle que bazar est devenu un succès.  

 

Finalement, nous en sommes plutôt fiers de cette plateforme faite avec nos petits cerveaux et nos petites mains, lors de dimanche pluvieux (ou pas). Depuis le lancement, nous avons . Et nous sommes très fières aujourd’hui d’avoir atteint 600 inscrites. Cependant, nous ne nous reposons pas sur nos lauriers, car nous estimons qu’un minimum de 1000 utilisatrices est nécessaire afin d’assurer des ajouts réguliers sur la plateforme et de faire en sorte que tout le monde trouve chaussure à son pied ! 

 

Pour cela, nous écrivons aux journaux locaux et dispersons nos petites cartes de visites par ci par là dans les cafés sympas. Mais notre arme secrète, c’est toi, chère bazardeuse. En effet, si toutes tes sœurs, tes cousines, tes (ta) maman(s), tes amies et … se mettent à bazarder, là commencera la vraie révolution

 

Dans un avenir proche, nous souhaitons organiser un vide dressing GEANT dans un parc ou quai lausannois avec toutes les bazardeuses romandes. Les détails seront communiqués très prochainement et tu pourras réserver ta place contre une modique participation. D’ailleurs, la présence d’un petit food truck vendant des boissons fraiches pourrait être pas mal ! Des volontaires ? 

 

Dans un avenir semi proche, nous souhaitons ouvrir la plateforme aux gentilshommes ainsi que proposer une catégorie non genrée, car l’androgyne c’est tant beau et on en a notre claque d’être mis dans des compartiments! D’ailleurs, ça lui allait si bien, à Louis XIV, les talons. Aussi, une page spéciale kids serait le pied, car étant maman d’un petit pourri gâté, je suis honteuse de ne mettre cette veste Mickey que deux fois[2]

 

Dans un avenir moins proche, mais sait-on-jamais, nous souhaitons créer une véritable application pour smartphone afin que tu puisses créer des alarmes et PAF recevoir des notifications en cas de trésors potentiels. Ceci étant hors de notre portée de codeuses en herbes, nous allons devoir trouver quelques fonds. On te tiendra au courant ! 

 

Enfin, on t’invite à nous suivre sur les réseaux sociaux ! Cela te permet de rester au courant des nouveautés de la plateforme et fait office de « notification » pour faire en sorte que tu ailles sur le site de temps en temps et ne rate aucune pépite

 

Au plaisir de te rencontrer un jour sur un évènement et d'entendre tes idées ou commentaires sur la plateforme, 

Barbazar 

 
 

[1] Je vous l’ai dit, que j’étais enceinte jusqu’au cou ? 

[2] même si je ne l'aime pas trop

La jungle des labels
Labels

On entend de plus en plus parler de marques qui sont labellisées. Mais qu'est ce que ça signifie exactement ?

 

Tout d'abord, tous les labels ne sont pas égaux et n'agissent pas tous sur les mêmes facteurs. On peut les séparer en 2 grands groupes : ceux qui sont créés par les marques (H&M Conscious, Manor Bio Cotton, C&A Bio Cotton, Coop Naturaline, Zara Ecologically Grown Cotton, etc..) et les labels certificateurs, qui eux donnent des garanties sur, par ex, la proportion de coton bio, ou la traçabilité du vêtement.

 

ecolabel-logo - Monsieur Peinture

est le seul label écologique officiel européen, utilisable dans tous les pays membres, et qui s'étend à tout ce qui touche l'environnement, dont l'industrie du textile, avec des exigences très strictes prenant en compte les impacts environnementaux des produits tout au long de leur production et de leur cycle de vie.

 

Afficher l’image source

Est un groupe qui délivre plus d'une centaine de certification différentes garantissant de meilleures pratiques sociales et environnementales. Concernant l'industrie du textile, on peut citer :

 

  • GOTS (Global Organic Textile Standard)

GOTS

95% des fibres sont issues de l'agriculture biologique. De plus, il certifie le respect d'exigences sociales et environnementales, de la récolte à la confection du vêtement. Le travail des enfants et le travail forcé est interdit. Tous les emballages doivent être recyclables ou certifiés FSC ou PEFC.

 

  • OCS (Organic Content Standard) :

GBN/c,

permet la traçabilité tout au long de la chaîne de production. Il existe 2 niveaux de certification :

  • OSC 100 : garanti 95% de coton bio
  • OSC blended : garanti 5% de coton bio

 

  • BioRe : label suisse qui assure une traçabilité complète des textiles. S'il  s'agit de coton, celui-ci est garanti issu de l'agriculture biologique et les matières sont achetées à un prix plus haut que le marché local aux agriculteurs. Vous trouverez ici un documentaire ABE sur ce label

 

  • FairTrade :

FAIRTRADE

peut-être le label éthique le plus reconnu au monde, qui vise à promouvoir le développement durable et à réduire la pauvreté par le biais du commerce équitable, dans plusieurs branches. Concernant l'industrie du textile, nous avons "FairTrade Textile Standard" qui garantit certains critères pour les travailleurs, notamment un salaire décent, le droit de s'affilier à des syndicats et le respect de principes en matière de santé et de sécurité au travail.

 

Oeko Tex | Quantis

label de référence en terme de sécurité sanitaire, garantissant des produits sans substances toxiques, pour l'homme et pour la planète.

 

Rucksäcke mit dem Siegel der Fair Wear Foundation ...

garantit des conditions de travail décentes sur une base de 8 critères : pas de travail forcé, liberté d'association et de négociation collective, pas de discrimination, pas de travail d'enfant, salaire décent, horaires raisonnables, respect de la santé et de la sécurité au travail, respect des lois relatives au travail et à la sécurité sociale.

 

  • Le certificat SA 8000 se rapporte à la responsabilité sociale des entreprises et leur respect de certaines normes sociales, notamment en ce qui concerne le travail forcé et le travail des enfants. Elle englobe notamment les conventions de l'Organisation Internationale du Travail, la Déclaration universelle des droits de la personne et la Convention des Nations Unies sur les droits de l'enfant.

 

 

Toutefois, n'oublie pas qu'à l'heure actuelle, aucun label ne garantit, de manière crédible et complète, la durabilité sociale et environnementale sur l’ensemble de la chaîne de production d’un vêtement. De plus, aucun label ne peut pour l'instant garantir des conditions de travail équitables et le versement d’un salaire vital.

 

Et finalement, sache qu'en règle générale, les labels pour lesquels les contrôles sont effectués par des organes indépendants sont plus crédibles que les labels des entreprises.  

 

 

Sources

Le jean, cet indispensable dont la planète pourrait bien se passer
Jean

Notre cher jean, comme les autres vêtement de fast fashion, a malheureusement un certain impact environnemental difficile à ignorer.

Tout d'abord la culture du coton, qui implique l'utilisation de nombreux engrais et pesticides qui se retrouveront ensuite dans l'eau environnante. Ensuite, entre son coton cultivé en Inde ou en Afrique, envoyé dans un autre pays pour être teinté, puis renvoyé en Asie pour la confection, avant d'atterrir finalement dans les rayons de nos magasins, il est fort probable que ton jean préféré ait déjà voyagé bien plus que toi!  Il a sans doute également eu plus soif que toi, avec une consommation d'eau entre 7000 et 10'000 litres pour sa fabrication, soit l'équivalent d'environ 285 douches1, que ce soit pour la culture du coton ou lors du sablage ou du délavage du jean durant sa fabrication.

Et une fois acheté, il continue a impacter négativement l'environnement. En effet, il a été constaté que lors du lavage, les jeans relarguent des microfibres de coton mais aussi, dans une moindre mesure, des micro- fibres d’élasthanne et de polyester. Or la dégradation de ces deux textiles synthétiques en milieu naturel peut prendre des centaines d’années et, entre-temps, polluer les océans2

 

Mais alors, comment faire pour limiter l'impact environnemental de son jean ?

  • Acheter du seconde-main.
  • Eviter des jeans délavés ou troués.
  • Privilégier un jean en coton biologique ou recyclé (A noter que pour qu'un jean soit recyclé, il doit contenir maximum 5% d'élasthanne !) ou avec un label environnemental.
  • Le laver à basse température (30°C) avec de la lessive éco ou faite maison et le laisser sécher à l'air libre.

 

Cela fait quelques années, que certaines marques prennent gentiment conscience du problème. Par exemple, en 2011 déjà, Levi's lançait WaterLess®, une ligne de jeans dont la consommation d’eau nécessaire à la production était réduite de 96% et avait ainsi permis d’économiser 3 milliards de litres d’eau. Dernièrement, c'est Stella McCarteney qui lançait son premier jean biodégradable. En Europe, il y a de plus en plus de marques écologiques et éthiques qui voient le jour. Alors certes, ça va te coûter un peu plus cher qu'un macdo, mais en contrepartie, l'eau est moins polluée et moins gaspillée, et les gens qui ont fabriqué ton jean ont été payé correctement pour le faire, et ça c'est une bonne nouvelle :-) 

 

Sources

  1. Idées Pratiques #3 - La mode éthique dans nos placards, p 13
  2. https://www.inc-conso.fr/content/cest-quoi-un-jean-ethique
  3. https://www.mariefrance.fr/mode/jeans-ethiques-marques-shopping-eco-responsable-472702.html#item=1
Tendances Printemps-Été 2022
Bazar blog tendances mode ete printemps 2022

Parce qu’on n’a pas forcément toutes le temps de passer des heures sur Vogues ou Youtube, on a ressorti pour toi les quelques tendances Printemps-Ete 2022 afin d’inspirer ta garderobe responsable ! Et si tu n’en as rien à cirer, de la mode, et bien good for you et passe ton chemin. PeaceLove

Roulement de tambour, les voici !

  • Le Total White : du blanc - et tous ses cousins - de la tête au pied, en mode minimaliste !
  • Le Color Bloc : tu n’as plus a rechigner ton amour du rouge ou du bleu ciel, donne tout.
  • La Jaquette de biker : facile à porter, même avec une robe longue !
  • La mini : Oh oui, la mini-jupe est de retour pour te jouer un mauvais tour !
  • Le Rayé : de la marinière aux rayures colorées, tout est permis !
  • Le Cut Out : dévoile nous quelques morceaux de peau incongrus.
  • Le Blazer oversize : tiens, ça aussi ça fonctionne avec tout !
  • Le Taille Basse : oh oui, Brittney sera ravie.
  • Le Boot Cut : c’est retro et ça allonge ta silhouette, que demande le peuple.

Mais aussi les crop tops, la transparence, les franges, les gladiators, le bouffant, les gilets sans manches, les robes « tube » et tout ce qui brille de mille feux !

Rendez-vous sur notre page insta pour quelques trouvailles tendances sur bazar.eco !

Made in
Photo by Marco Xu

La législation européenne sur le sujet reste encore un peu floue. Actuellement, il n'est pas obligatoire d'indiquer la provenance des fibres, ni les lieux de fabrication des vêtements.

Par ailleurs, la notion de "made in" n'est pas parfaitement définie et pose un problème pour les produits dont la fabrication relève de plusieurs pays, et non d'un seul, ce qui est très souvent le cas.

Actuellement, la proposition faite est que le pays indiqué sur les étiquettes soit le pays où le produit a subi une "transformation substantielle". C'est-à-dire le pays où le produit a été assemblé pour devenir complet, où les modification qu'il a eu lui permettent d'être "classé" dans sa catégorie finale ou de lui donner 45% de sa valeur ajoutée (1)

Pour résumer, une veste coupée en Chine, avec des boutons cousus en Italie sera étiquetée "Made in China", mais un pantalon assemblé en France, puis envoyé en Chine pour la pose d'accessoires (boutons, poches, etc) pourrait être étiqueté "made in France". (2)

En règle générale, les conditions de travail sont meilleures en Europe de l’Ouest, au Japon ou encore en Amérique du Nord car le code du travail y est plus strict. En ce qui concerne les pays asiatiques, c'est plus compliqué. En effet, un pays comme le Bangladesh a des normes de travail peu strictes et il y a très peu de contrôles. On y trouvera donc parfois des enfants qui travaillent, et les prix seront plus bas. Vouloir se conformer à des normes législatives strictes en matière de droit du travail requiert un certain prix que tous les pays ne veulent pas nécessairement payer. Mais attention, il ne faut pas généraliser pour autant : tout ce qui vient d’Asie n’est pas forcément fabriqué dans des ateliers de misère et tout ce qui vient d’Europe n’est pas obligatoirement synonyme de bonnes conditions de travail (par exemple, en Italie, dans la ville de Prato, de nombreux clandestins chinois travaillent pour fabriquer des vêtements et accessoires « made in Italy ») (3)

L'idéal si tu veux être certaine que l'habit que tu souhaites acheter a été fait dans de bonnes conditions, c'est de demander directement à la marque! Un petit email ou un coup de téléphone, ça ne coute rien et ça peut amener beaucoup d'info!

  1. Labels, étiquetage d’origine : comment choisir des vêtements "responsables" (linfodurable.fr)
  2. https://www.lemonde.fr/vie-quotidienne/article/2013/10/27/le-casse-tete-du-marquage-de-l-origine-made-in_6003645_5057666.html
  3. https://www.madefrance.fr/blog/42-made-in-france-ou-made-in-china-les-etiquettes-d-origine-des-vetements

Tu as terminé de lire tous les articles postés mais tu aimerais en savoir encore plus? Tu trouveras ici de quoi assouvir ta soif de savoir !

LIVRES

Sbai M. (2018). Une mode éthique est elle possible ?
Qu’y a-t-il derrière une chemise achetée chez Zara, une paire de baskets dégotée chez Kiabi ou un survêtement soldé chez Decathlon ?Pendant plusieurs années, Majdouline Sbai a mené l’enquête sur la « fast fashion » et ses impacts sociaux et environnementaux.

Sbai M. (2019). Toujours moins cher … Mais à quel prix ?
"Pour en finir avec la mode jetable." C'est l'overdose, nos placards débordent de vêtements achetés sur un coup de tête et jamais portés... Pour répondre à une demande toujours croissante, ce ne sont pas moins de 140 milliards de vêtements qui sont produits chaque année dans le monde.

MAGAZINES

Idées Pratiques #3 : La mode éthique dans nos dressing.

SITES INTERNET

Publiceye.ch : anciennement la Déclaration de Berne, c'est une référence suisse pour tout ce qui concerne les droits humains. Ils font des enquêtes, mènent des campagnes, et écrivent des articles hyper intéressants, non seulement en ce qui concerne l'industrie du textile, mais dans beaucoup d'autres secteurs fondamentaux comme l'agriculture, la régulation des entreprises, etc.

Fairact : site vaudois complet et concret sur le vêtement éthique et le circuit court. Tu y trouveras également des trucs et astuces ainsi que des adresses super utiles dans toute la Romandie pour une consommation plus durable et éthique.

ARTICLES INTERNET

WWF rapport sur l’industrie de l’habillement et des textiles | WWF Suisse.

FILMS DOCUMENTAIRES

The True Cost (2015) : documentaire réalisé par Andrew Morgan qui explore l'impact de la fast fashion sur l'être humain et la planète. Disponible gratuitement sur YouTube.

Cash Investigation : Luxe, les dessous chocs (2018) : Une enquête est menée auprès des sociétés LVMH et Kering, deux leader français de la mode de luxe. "Cash" a remonté l’une des filières du cuir de luxe, jusqu’aux tanneries de Toscane, où est découverte une facette peu reluisante, entre sous-traitance en cascade et ouvriers maltraités.

Révolte dans la mode (2017) : documentaire qui analyse les dérives d'une industrie à bout de souffle à travers de nombreux interview de spécialistes. Le film donne aussi la parole à une nouvelle internationale d'activistes de la mode, désireux de repenser le système dans son ensemble.

ÉMISSIONS

L'industrie textile et l'esclavage moderne, émission ABE du 07.10.2014 : l'équipe d'ABE ont enquêté sur les conditions de travail et le revenu des travailleurs dans les usines de production de 12 marques suisses. A noter que la Déclaration de Berne, évoquée dans l'émission, est l'ancien de nom de Public Eye, organisation auxquelle nous faisons nous-même souvent référence dans nos articles

La double face du coton indien, émission ABE du 08.01.2019 : l'équipe d'ABE part en Inde, à la rencontre des agriculteurs du coton, et évoque également les différents labels qui existent avec le coton.

Fast fashion - Les dessous de la mode à bas prix | ARTE : en quelques décennies, la "fast fashion", ou mode jetable, a révolutionné l’industrie textile à bas prix. Enquête sur l'impact social et le coût environnemental d'un secteur qui ne connaît pas la crise.

Textile mode toxique (2015) : que savent les consommateurs occidentaux des produits chimiques contenus dans leurs vêtements ? | Envoyé Spécial : L'analyse des vêtements de marques célèbres fabriqués en Asie a révélé que plus de la moitié contiennent des perturbateurs endocriniens. Les normes européennes Reach, qui déterminent les substances à proscrire de l'industrie textile, sont-elles appliquées ? Au Bangladesh, certains fabricants ne les respectent pas, malgré les engagements pris par les marques.

AUTRE

Du poison dans nos vêtements (2010) : entre chaussures polluées au diméthylfumarate (DMFu), soutiens-gorge noirs teints avec des colorants AZO cancérigènes et jeans chlorés irritant les bronches, nos vêtements regorgent de substances peu engageantes. Et les plus concerncés sont encore les ouvriers qui frabrique ces habits. Dans ce documentaire, les journalistes ont collecté des témoignages jusqu’en Chine, en Inde et au Bangladesh.

PODCASTS

Vivons heureux avant la fin du monde : Fast-fashion ou coton bio, peut-on s'habiller sans polluer? (ARTE Radio - 23.11.20). L'industrie du textile et de la mode crée de faux besoins pour qu'on achète sans cesse des habits. Notre cerveau est conditionné pour vouloir du nouveau, à n'importe quel prix. Y compris celui de la destruction des ressources, de la pollution et du gaspillage. Mais il faut savoir qu'une robe en coton bio n'est souvent pas plus écolo qu'une chemise en synthétique. Alors, que faire contre la fast-fashion ? Doit-on fabriquer soi-même ses vêtements avec des épluchures ?

MOUVEMENTS / ORGANSIATIONS

Campagne Clean Clothes : rapports détaillées sur les enseignes de la mode de divers pays.

Collectif Éthique sur l'étiquette : Ethique sur l'étiquette est la référence pour les enseignes françaises de vêtements.